Bessé

Marolles

Montaillé

Bonneveau

La Chapelle Gaugain

La Chapelle Huon

Cogners

Conflans

Ecorpain

Presbytère de Saint Calais

12, place du Cardinal Dubois

72120 Saint Calais

Presbytère de Bessé sur Braye

9, place de la Tour

72310 Bessé sur Braye

Evaillé

Lavenay

Rahay

Ste Cerotte

St Calais

Conflans

ANNONCES PAROISSIALES SAINT CALAIS BESSE SUR BRAYE

​

​

​

​

Edito de Mgr Le Saux - Février 2019Nous venons de célébrer Saint-Julien, premier évêque de notre diocèse, premier évangélisateur, celui qui nous a apporté la lumière de l’Evangile. Souvent, je tente d’imaginer les premiers chrétiens arrivant dans la Sarthe, sans doute une poignée de chrétiens, essayant de vivre autrement dans un monde dont les références étaient toutes autres. Quelques personnes convaincues que Jésus était mort et ressuscité et qui par leur manière de vivre et leur parole audacieuse, ont rejoint une attente profonde dans le cœur de leurs contemporains. Ils ont vécu et annoncé l’Evangile dans un monde qui ne connaissait pas le Christ et qui souvent leur était hostile. Ils ont petit à petit introduit une nouveauté. Comment ont-ils fait? Par quoi ont-ils commencé? Je n’en sais rien mais ils sont partis de rien et cependant, si nous sommes ici aujourd’hui, des centaines d’années plus tard, c’est à cause d’eux. Nous sommes invités nous aussi à une nouvelle audace missionnaire. Que la présence auprès de nous de ceux qui ont annoncé l’Evangile avant nous, nous entraîne à cette nouvelle audace. C’est ce que nous voulons vivre à travers le synode. Après une première assemblée synodale où nous avons essayé d’identifier les joies que vivent déjà nos communautés pour voir où Dieu agit déjà, nous avons essayé durant la seconde assemblée de nous laisser éclairer sur nos difficultés, nos maladies, nos conversions nécessaires pour les remettre devant le Christ crucifié. La prochaine assemblée va réfléchir sur les réformes nécessaires, les priorités missionnaires qu’il faut mettre en œuvre, les orientations pour l’avenir de nos communautés.

Je confie à la prière de tous, la suite de notre synode. Que nous soyons renouvelés dans notre joie missionnaire pour être des témoins plus authentiques face aux défis qui traverse notre société, témoins de l’Espérance dans un monde tenté par la désespérance. Yves Le Saux

Evêque du Mans

​

​

​

​

​

Dans un message pour la 52eJournée mondiale de la paix, célébrée le 1erjanvier 2019, rendu public par le Vatican mardi 18décembre, le pontife argentin aborde toutes les composantes de la crise politique que connaissent de nombreux pays européens et d’autres au-delà du Vieux Continent, confrontés à une montée des populismes. Il affirme en particulier que«les discours politiques qui tendent à accuser les migrants de tous les maux et à priver les pauvres de l’espérance ne sont pas justifiables». 

Le message aux politiques, quant à lui, est titré:«La bonne politique est au service de la paix». Pour mieux la définir, François énumère«les vices de la politique», lesquels«affaiblissent l’idéal d’une authentique démocratie, sont la honte de la vie publique et mettent en danger la paix sociale». Sont cités la corruption : «la négation du droit, le non-respect des règles communautaires, l’enrichissement illégal, la justification du pouvoir par la force ou par le prétexte arbitraire de la raison d’Etat, la tendance à s’accrocher au pouvoir, la xénophobie et le racisme, le refus de prendre soin de la terre, l’exploitation illimitée des ressources naturelles en raison du profit immédiat, le mépris de ceux qui ont été contraints à l’exil».

St Osmane

Vancé